On dit souvent que le bonheur est un choix. Mais la vie nous confronte parfois à des décisions très difficiles à prendre. Comment prendre des décisions qui nous rendent vraiment heureux?

Même les petits choix peuvent augmenter durablement votre bonheur

Une équipe de chercheurs de l’université de Melbourne en Australie a interrogé 3.000 à 60.000 allemands par an pendant 25 ans. Ils ont ainsi montré que certains changements de style de vie entraînaient des améliorations à long terme sur le niveau de satisfaction de vie. Les gens dont les réponses annuelles à l’enquête évoluaient pour donner une plus grande place à la famille et à des comportements altruistes augmentaient leur satisfaction de vie à long-terme, au contraire de ceux qui donnaient la priorité au succès matériel et à leur carrière. Les gens qui vont régulièrement sur leur lieu de culte religieux ont aussi tendance à être plus heureux que les autres. Alors pourquoi la plupart des gens gardent des priorités qui ne les rendent pas heureux, qu’est-ce qui influence la prise de décision?

Facteurs influant la prise de décision

Moran Cerf, un neuroscientifique à la Northwestern University, a étudié la prise de décision pendant plus de 10 ans et parle de l’impact des décisions sur notre bonheur. Selon lui, il existe deux facteurs importants qui peuvent influer sur notre façon de choisir au quotidien. Le premier facteur est l’énergie mentale, qu’on utilise pour se décider chaque jour sur des détails simples de la vie (nos habits, nos activités, notre alimentation…). Nous passons toute la journée à mettre de l’énergie à choisir des détails, alors que nous pourrions économiser cette énergie décisionnelle pour des situations plus importantes. Ainsi Cerf choisit toujours le 2ème plat sur le menu d’une carte de restaurant!

Le second facteur est notre fréquentation. On est inconsciemment influencé par les personnes et l’environnement qui nous entourent.L a plupart de nos décisions sont ainsi prises en se basant sur les expériences des autres et le retour de notre entourage sur le sujet. Bien s’entourer permet d’influencer de façon fluide et positive les décisions, réduisant ainsi la charge mentale et la consommation de l’énergie décisionnelle.

Assumer ses choix et avancer avec eux

Selon la Florida State University, plus on se questionne sur nos choix, plus on est malheureux. Le fait de se demander “si on a fait le bon choix” ou imaginer ce que la vie aurait pu être si nos choix avaient été différents, génère du stress et de l’insécurité sur le long terme.

Inviter le hasard dans les décisions?

Le chercheur américain Stephen D. Levitt a lancé un sondage sur son site FreakonomicsExperiments.com, sur lequel des personnes confrontées à un choix cornélien sont invitées à remplir un questionnaire portant sur leur décision à prendre, puis à lancer une pièce virtuelle leur indiquant quelle décision prendre. Deux mois puis six mois plus tard, les participants ont été réinterrogés sur la décision prise et sur leur niveau de bonheur. Le lancer de pièce semble avoir réellement influencé la décision: les personnes ayant tiré «pile» (le côté de la pièce correspondant au changement) étant 25% de plus à avoir choisi le changement que les personnes ayant obtenu «face». Et les personnes qui ont procédé à un changement important dans leur vie sont plus heureuses que celles qui ont opté pour le status quo. Méthode immature, peut-être… Mais le lancer de pièce a apporté un élan et la confiance nécessaire aux participants, pour faire un choix difficile certes, mais qui rend plus heureux!

Sources: http://www.slate.fr https://ohchouette.com/  http://www.slate.fr