Dans son ouvrage “La formule du bonheur : des résolutions pour être heureux”, Mo Gawdat, un égyptien de 50 ans qui a passé plus de dix ans à travailler dans les hautes sphères de Google, révèle l’équation du bonheur !

L’objectif de Mo Gawdat : 1 milliard de gens heureux !

Mo Gawdat, brillant ingénieur dit lui-même avoir « eu la chance d’être malheureux très jeune ». Il a connu une grande phase de succès de 26 à 29 ans, mais sa réussite allait de paire avec son malheur. Il était alors à la recherche de toujours plus d’argent, de succès et de gloire. Ancien dirigeant de Google X, une branche travaillant sur la robotique et l’intelligence artificiel, il démissionne pour se consacrer à une « mission » : rendre un milliard de personnes heureuses et crée ainsi la fondation « onebillionhappy ». Il se découvre cette mission à la suite du décès de son fils, âgé alors de 21 ans, suite à une banale opération de santé.

« L’idée est alors venue de montrer au monde l’être exceptionnel qu’était Ali, partager son modèle de bonheur, et faire en sorte de rendre les gens heureux pour que le monde soit un plus bel endroit que le jour où Ali l’a laissé. Nous avons commencé avec dix millions de personnes et nous avons pour objectif de rendre un milliard de personnes heureuses. Cela ne ramènera jamais Ali, mais les rendre heureux est mieux que de passer le reste de ma vie à pleurer. »  

A chacune de ses interventions, le même engouement : « 96% des cadres formés disent que la méthode a changé leur vie » !

 

La règle mathématique du bonheur

Ce sont douze années de recherche et des centaines de livres qui permettent au développeur de mettre au point son équation universelle du bonheur.  

L’équation paraît pourtant simple : « Le bonheur ≥ votre perception de la vie – vos attentes« 

 Selon Mo Gawdat le cerveau est une machine à survie. Or le cerveau doit se concentrer sur ce qui va pas pour assurer notre survie, c’est ce qu’il fait entre 60 et 70% du temps. Pour autant, son état par défaut est le bonheur. Les stimuli extérieurs viennent le stimuler et le cerveau doit résoudre cette fameuse équation en comparant les évènements à nos attentes. Si les évènements répondent aux attentes on est heureux, autrement une émotion comme la tristesse ou la peur déclenche un signal d’alarme. Selon lui il s’agit donc de « bugs » de perception du cerveau. Il faut alors réinitialiser la machine et pour ça il a créé une règle simple : la règle du 6/7/5.

Les six grandes illusions

Les six grandes illusions sont : les pensées, soi, la connaissance, le temps, le contrôle et la peur. Ce sont elles qui apportent la confusion dans l’esprit et qui créent la souffrance.

Les sept taches aveugles

Il s’agit des filtres, des suppositions, des prédictions, des souvenirs, des étiquettes, des émotions et de l’exagération. Elles fonctionnent comme des angles morts qui biaisent la perception de la réalité.

Les cinq vérités absolues

Enfin, les cinq ultimes vérités qui mènent droit au bonheur sont le “maintenant”, le changement, l’amour, la mort, et le dessein.

Pour Mo Gawdat, la solution serait donc de faire du bonheur une priorité, et de faire des efforts dans ce sens vis à vis des deux seules choses que nous pouvons contrôler : nos actions et notre attitude.

 

Sources :

http://www.psychologies.com; https://www.forbes.fr; https://www.lexpress.fr; http://www.marieclaire.fr/