Selon le psychologue et psychothérapeute Antoni Bolinches, il existe trois principales sources au bonheur: la congruence intérieure, la réalisation personnelle et l’amour harmonieux.

Bonheur et congruence intérieure

Pour Josiane de Saint Paul, directrice de l’institut français de PNL, la congruence: “ C’est lorsqu’il y a alignement entre ce que je suis – ma personnalité profonde –, ce que je pense – mes convictions, mes valeurs –, ce que je ressens, et ce que je dis ou fais.” Pour savoir si on est aligné, il est nécessaire de se questionner par rapport aux situations: “est-ce que cela me va de faire telle chose ? Est-ce que cela me ressemble ? Puis, est-ce que je crois que c’est une bonne action ? Et est-ce que je me sens disposé, physiquement et psychiquement, pour le faire ?”  Il est difficile d’être heureux si l’on n’est pas d’abord en paix avec soi-même.

Bonheur et réalisation personnelle

La réalisation personnelle est essentielle au bonheur. Elle n’est pas forcément liée à la réussite professionnelle, il faut au contraire être capable de résister à la tentation de vouloir répondre à une réussite sociale dessiné par les autres, pour s’accomplir comme personne libre et autonome en assumant une conception personnelle de la réussite. Il s’agit d’exprimer pleinement son potentiel pour réaliser son projet de vie et répondre à ses aspirations.  Quand on répond à ses aspirations, on se sent partie prenante de son existence. On en profite pleinement soi-même et on en fait profiter les autres. On donne un sens à sa vie et on avance vers ses objectifs.

L’amour harmonieux

Comment atteint-on l’amour harmonieux ? En théorie, en travaillant sur soi, on a beaucoup plus de chances de créer des relations harmonieuses avec les autres, mais parfois le chemin est long. L’amour harmonieux n’est pas de l’attachement, il n’a pas besoin de l’autre, il est un coeur qui rayonne et qui a le désir de partager la joie qu’il est. Êtes-vous une personne heureuse qui cherche à partager ce bonheur ? Ou êtes-vous une personne malheureuse qui cherche à aller mieux grâce à une autre personne ?

Lorsque qu’on parle d’amour, on pense d’ailleurs souvent à celui du couple, associé à la relation amoureuse. Mais il existe beaucoup d’autres formes d’amour comme : l’amour de soi-même, l’amour que l’on ressent pour un ami, pour un animal de compagnie, l’amour que l’on ressent pour la vie … L’amour universel n’a pas de destinataire, c’est une sorte de foi inébranlable induite par le fait que la vie est bienveillante et nous veut du bien. La psychologie positive nous invite à concevoir tous les évènements de notre vie comme étant au service de notre croissance personnelle. Le processus d’amour se manifeste alors par un sentiment de gratitude envers tous ces évènements, porteurs de notre épanouissement. Le fait de cultiver cet amour universel permet l’acceptation de ce qui est, ainsi que l’acceptation de soi, pour que plus tard cet amour de nous-même nous permette de connaître l’amour inconditionnel de l’autre.

Sources:  https://www.objectif-gagner.com/ http://www.psychologies.com/ http://sophiecoach2vies.over-blog.com http://heureux-dans-sa-vie.com/