Accueil » Blog » Actualites » La thérapie du bonheur pour éviter le burn-out

La thérapie du bonheur pour éviter le burn-out

par | Actualites | 0 commentaires


Stress, fatigue, surmenage, migraines, insomnies: avec plus de 3 millions de Français exposés à un risque de burn-out, cet épuisement professionnel est nécessairement lié au travail. Dans la dépression, le travail n’est pas la cause première, mais peut être un facteur aggravant. De plus, en cas de burn-out, la personne atteinte est toujours en situation de stress chronique, tandis que c’est le cas 1 fois sur 2 pour la dépression.

On nommera succinctement en causes principales:

  • Manque d’autonomie : ne participer à aucune ou à peu de décisions liées à sa tâche.
  • Déséquilibre entre les efforts fournis et la reconnaissance obtenue de la part de l’employeur ou du supérieur immédiat (salaire, estime, respect, etc.).
  • Faible soutien social : avec le supérieur ou entre les collègues.
  • Communication insuffisante : de la direction aux employés, concernant la vision et l’organisation de l’entreprise.

 

Contre le burn-out: cultivez la bonne humeur !

La bonne humeur est l’une des clés du bonheur. Plutôt que de laisser s’installer la routine dans vos équipes, mobilisez-vous pour imprégner l’atmosphère de travail en une ambiance joviale. Pour égayer leur quotidien, les salariés de la PME Michel et Augustin ont mis la main à la pâte: ils sonnent une grosse cloche de vache dès lors que l’un d’entre eux souhaite annoncer une bonne nouvelle. Une stratégie qui permet aux collaborateurs de se réjouir collectivement.

Pour créer une cohésion d’équipe, n’hésitez pas par exemple à re-décorer les bureaux avec vos collègues :).

Relâchez la pression, prenez bien le temps de faire vos pauses, profitez de ces moments de partage ou de calme.
De même, félicitez-vous. Il est important de se concentrer sur les points positifs de votre journée. Plutôt que de bloquer sur quoi vous avez échoué, cultivez votre esprit et semez des graines de bonheur dans votre quotidien professionnel. « Il faut être capable d’être fier de soi et de se parler comme à son meilleur ami », décrypte Laurence Gentil.

Il est bon également de transmettre cette confiance à ceux qui vous entourent, un simple “merci pour ton travail” à votre collègue installera une relation saine et constructive. Pensez et vivez positif: au lieu de dire “c’est pas mal” utilisez plutôt “c’est plutôt bien” :).

 

Le mot de la fin: même si vous subissez, ou si vous avez subi un burn-out, gardez toujours en tête que vous en sortirez plus fort. Il est nécessaire de tirer une vraie expérience de ce genre de situation. Votre vie vous appartient, à vous de faire des choix pour la mener comme vous le souhaitez.

 

Sources: https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=epuisement_professionnel_pm https://www.keljob.com/articles/les-5-cles-pour-etre-plus-heureux-au-travail


0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires