Avoir de l’argent est-il (vraiment) gage de bonheur ?

C’est certainement l’un des adages les plus connus de la langue française (ou une question digne d’un sujet de philosophie) : « l’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue ». Selon l’Insee, plus on est riche, plus on est satisfait dans la vie, jusqu’à un certain seuil de revenus. Au-delà, gagner plus n’apporterait pas de satisfaction supplémentaire. L’argent fait-il le bonheur ? La réponse est plus complexe qu’il n’y paraît…

L’argent fait-il le bonheur ? : pour certains oui

L’application qui s’est penchée sur le sujet

Pour parvenir à une telle affirmation, Matthew Killingsworth, créateur de l’application du bonheur Track Your Happiness, a exploité 1,7 million de données recueillies auprès de 33 000 personnes aux revenus différents. Chaque jour et à différents moments de la journée, ces individus devaient répondre à la question : « comment vous sentez-vous maintenant ? ». L’échelle de réponse allait de « très bien » à « très mal ».

Grâce à cette méthode, cela a permis au chercheur d’évaluer le bien-être quotidien de chaque personne et de le mettre en relation avec leur revenu annuel. Le résultat est sans appel : la courbe de bien-être « momentané », tout comme celle de « satisfaction générale de sa vie », grandissent au fur et à mesure que les fonds des ménages augmentent.

L’enquête de l’Insee

Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques, la satisfaction dans la vie dépendrait du revenu (mais jusqu’à un certain point). Les résultats obtenus montrent qu’en percevant 2 100 euros par mois, le niveau de bonheur n’augmente pas davantage. En réalité, il stagne.

Néanmoins, certaines personnes considèrent qu’avoir de l’argent sert de bonne base au bonheur. En effet, cela permettrait de s’éviter quelques tracas comme avoir un toit sur la tête, de la nourriture dans les placards ou un accès aux soins. Pour d’autres, l’argent serait un moyen de liberté. L’usage qu’on en fait pourrait donc contribuer au bien-être personnel.

Comme le rappelle Joseph Agostini, psychologue, psychanalyste et auteur du livre Je dépense comme je suis, l’argent peut aussi bien faire la joie que le malheur. Surtout lorsqu’on ne sait pas vivre son rapport à l’argent.

L’argent rend-il heureux ? : pas forcément

Le paradoxe économique d’Easterlin

Au-delà d’un certain seuil, la poursuite de la hausse du revenu ou du PIB par habitant ne se traduit pas nécessairement par une hausse du niveau de bonheur individuel. C’est en tout cas que ce qu’a mis en évidence l’économiste Richard Easterlin en 1974. 

En effet, quand bien même les riches se disent souvent plus heureux que les autres, à long terme, leur bonheur n’augmenterait pas proportionnellement à leurs finances.

Pourtant, jusqu’à ce jour, une corrélation positive entre la hausse du revenu et le bonheur était admise. Même si Adam Smith, au XVIIIe siècle, signalait déjà dans la théorie des sentiments moraux que passer de la pauvreté à la richesse ne conduisait pas à être plus heureux. Et ce, même si la joie de s’être élevé bien au-dessus de sa condition première peut donner provisoirement l’illusion.

La théorie des adaptations hédoniques

En 1971, les psychologues américains Philip Brickman et Donald Campbell ont montré que des événements exceptionnels, comme gagner au Loto, n’ont en réalité pas une influence durable sur le bonheur. 

Ceci est dû au fait que les individus s’habituent non seulement à leur nouvelle situation, mais aussi se trouvent sur un « tapis roulant hédonique ». Ils sont alors incapables d’atteindre un niveau de bonheur supérieur prolongé.

Le bonheur, c’est quoi alors ?

Ce serait le résultat d’un ensemble d’éléments personnels (vie sociale, épanouissement personnel, âge…) et d’aspects collectifs (croissance économique, sentiment de sécurité…).

Pour Angus Deaton, économiste et prix Nobel 2015, il est difficile de rationaliser le sentiment de bonheur. Dans son livre La grande évasion: Santé, richesse et origine des inégalités, il explique : « Il est possible d’être malheureux, inquiet ou stressé, même lorsque vous pensez que, de manière générale, votre vie va bien. […] Il y a beaucoup d’endroits dans le monde où les gens réussissent à trouver le bonheur malgré leur mauvaise santé et leur pauvreté matérielle ».

Et vous, pensez-vous vraiment que l’argent ne fait pas le bonheur mais il y contribue ?


🎙 DÉCOUVREZ LE PODCAST : « C’est quoi le bonheur pour vous ? »

Chaque semaine, retrouvez un entretien dans lequel Julien Peron aborde avec ses invité.e.s, des questions relatives au bonheur, à la connaissance de soi, aux médecines douces et au bien-être.

🎥 REGARDEZ LE FILM : « C’est quoi le bonheur pour vous ? »

1 500 interviews, 800 000 km à travers le monde, 25 pays et 600 interviews publiées sur la chaîne YouTube. L’objectif ? Réveiller les consciences et semer des graines de bonheur !

Sources :

https://www.inegalites.fr/

https://www.cnews.fr/