Pour être heureux et en bonne santé : transformez votre logement en une mini-jungle !

Les plantes ne servent pas qu’à décorer la maison. Selon plusieurs études sérieuses, elles auraient aussi une influence sur le bien-être général. Alors, pourquoi s’en priver ? Plantes fleuries, grimpantes, tombantes, grasses, etc. le choix ne manque pas pour végétaliser son intérieur. Il y en a-t-il certaines à privilégier pour une bonne cohabitation végétale ? Quels sont les effets des plantes dans une maison ? On répond à vos questions et on vous dit pourquoi avoir des plantes vertes chez soi est vivement recommandé.

Les plantes vertes purifient l’air de la maison

Les plantes vertes sont également reconnues pour leurs propriétés assainissantes de l’air. En effet, leurs feuilles jouent le rôle de filtres naturels des COV (composés organiques volatils) qui abondent dans nos intérieurs modernes très isolés. Benzène, trichloréthylène, xylène, toluène… autant de molécules toxiques issues des matériaux de construction, de la peinture, des revêtements au sol, etc. qu’elles absorbent selon leur espèce.

Par exemple, l’azalée permet de lutter contre les émanations d’ammoniaque tandis que l’aloe vera et le philodendron agissent contre le formaldéhyde que l’on trouve dans les produits de bricolage, d’entretien, dans les plastiques ou encore la fumée de tabac.

Avoir des plantes vertes chez soi : un bonheur pour la santé

La végétation agit contre la déprime

On sait qu’avoir une vue sur un environnement verdoyant favorise notamment la convalescence des patients. Les plantes d’intérieur ne sont pas en reste. En effet, s’en occuper permet non seulement de faire une pause mentale, mais aussi de réduire le stress. 

De nombreuses études affirment que passer 30 minutes par jour à entretenir ses plantes peut réduire considérablement le taux de cortisol (l’hormone du stress) et augmenter les émotions positives, la satisfaction et même diminuer l’inconfort physique ou encore la pression artérielle. Elles agiraient donc à la fois sur le plan psychologique et physiologique.

Les plantes permettent de mieux respirer

Par ailleurs, les plantes d’intérieur diminuent également la quantité de dioxyde de carbone de l’air tout en libérant de l’oxygène. Cela signifie qu’elles absorbent le CO2 et rejettent de l’oxygène le jour alors qu’elles n’en produisent plus la nuit tombée, mais continue de dégager du dioxyde de carbone. C’est d’ailleurs pourquoi il n’est généralement pas conseillé d’installer des plantes vertes dans sa chambre.

Le cactus est l’exception à la règle puisqu’il est l’une des rares plantes dépolluantes capables d’absorber le CO2 la journée et de rejeter de l’oxygène la nuit. Il trouve donc parfaitement sa place dans cette pièce tout en étant la plante grasse parfaite pour ceux qui n’ont pas la main verte. 

Avoir des plantes vertes chez soi : un bonheur pour la santé

Toutefois, la présence de quelques végétaux ne suffit pas à transformer l’air de chez soi pollué en air 100 % pur. En effet, il faudrait 2,4 plantes au mètre carré pour réellement dépolluer l’air de son intérieur, autant dire une véritable serre !

Les plantes d’intérieur attirent les énergies positives

D’après la philosophie chinoise du feng shui, cinq éléments déterminent l’énergie dans une pièce. Une énergie qui détermine, à son tour, le bien-être des occupants du logement. Car selon leur positionnement, les plantes vertes favorisent l’harmonie familiale et la santé (à l’est). Si elles sont placées au sud-est, elles apportent alors richesse et prospérité. Au nord-ouest, elles donneraient de l’inspiration et à l’ouest, de la créativité. 

Certaines plantes comme le bambou, l’orchidée ou le pachira (arbre tropical d’Amérique du Sud et centrale) sont même considérées comme des porte-bonheur à avoir dans sa maison.

Les plantes ornementales permettent d’être plus productif

L’effet déstressant des plantes est indéniable. D’ailleurs, elles auraient un impact positif sur la productivité. Selon la Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec, mettre des plantes d’intérieur au bureau améliorerait l’état de santé et le bien-être des employés. 

En effet, elles permettent de diminuer la fatigue, le stress, la toux, les maux de gorge et de tête tout en augmentant la concentration et le sentiment de plénitude. De plus, les plantes d’intérieur ont un effet régulateur sur la température. Elles maintiennent un taux d’humidité idéal pour la santé, compris entre 30 à 60 %. 

Avoir des plantes vertes chez soi : ce qu’il faut absolument savoir

S’il y a de nombreux bénéfices à avoir des plantes vertes chez soi, trop de végétaux dans son environnement peuvent avoir un effet inverse. Certaines plantes sont en effet toxique et peuvent favoriser des allergies. Par exemple, toucher un spathiphyllum (aussi appelée « fleur de lune ») peut provoquer des sensations de brûlure.

Avoir des plantes vertes chez soi : un bonheur pour la santé

Mais ce n’est pas tout. Gare aussi à celles qui peuvent être néfastes pour nos amis à quatre pattes. Le dieffenbachia, qui est une plante décorative d’intérieur résistante grâce à la rigidité et à l’épaisseur de sa tige, produit des petites gouttelettes sur ses feuilles qui sont toxiques.

Enfin, trop de plantes dans sa maison peuvent engendrer un taux d’humidité trop abondant et néfaste pour la santé.


La jardinerie n’est pas le seul endroit où vous pouvez acquérir vos nouvelles colocataires vertes. Partout en France, il existe des bourses aux plantes où on y troque semis, graines, bulbes, etc. L’autre astuce consiste à faire ses propres boutures. C’est facile à faire et en plus très gratifiant. Mais n’oubliez pas : des plantes, oui, mais avec modération !

Sources : 

https://www.consoglobe.com/idee-recue-il-ne-faut-pas-mettre-de-plante-dans-sa-chambre-cg 

https://www.geo.fr/environnement/les-plantes-depolluantes-ca-marche-vraiment-193855#:~:text=Les%20chlorophytum%2C%20ou%20plantes%20araign%C3%A9es,et%20l’ammoniac… 

https://quebecvert.com/presse/les-plantes-vertes-dans-les-bureaux-de-reels-bienfaits-pour-la-sante-communique-de-presse 

https://www.rtbf.be/article/avoir-trop-de-plantes-chez-soi-peut-etre-une-mauvaise-idee-10846532