Comprendre son malheur pour apprivoiser son bonheur, voilà ce que propose Paul Watzlawick dans son guide parodique « Faites vous-même votre malheur ». L’auteur, membre fondateur de l’école Palo Alto, examine tous les moyens qui sont à notre disposition pour nous rendre vraiment malheureux. Peut-être vous reconnaitrez-vous dans certains comportements ?

Vivez dans le passé

Le passé permet d’accéder au malheur de diverses façons. On peut glorifier le passé « c‘était mieux avant », voir sa jeunesse comme un paradis perdu, source de nostalgie. On peut également se laisser ronger par les regrets et les remords, le jeu du « si seulement, si j’avais… » est très efficace ! Autre variante : faites du passé le maitre de votre présent : c’est la vie qui s’est acharnée sur vous, vous n’y pouvez rien, c’est trop tard, la situation est sans espoir. Lancez-vous dans une quête pratiquement infini des causes de vos souffrances dans votre passé et notamment dans votre enfance, continuez d’insister, encore et encore !

Soyez toujours fidèle envers vous-même sans jamais renoncer

Soyez certain qu’une seule solution est possible, donc si elle n’a pas encore produit l’effet désiré, il faut redoubler d’effort. Ne remettez surtout pas en question l’idée qu’il n’existe qu’une unique solution. « Il suffit d’insister », restez loyal à vos idées. N’hésitez pas à nier les autres points de vue ou solutions. Ne changez jamais d’avis, rejetez même ce qui vous apparaitrait soudain comme la meilleure décision, surtout si ce sont les autres qui vous y invitent.

Concentrez-vous sur le négatif et les dangers

Voyez les risques partout et chercher à les éviter, quitte à vous enfermer chez vous ! Imaginez des complots et les mauvaises intentions qui peuvent se cacher derrière les bonnes actions.

Si vous êtes à court de problèmes, accrochez-vous à vos projections négatives, elles finiront par produire leur propre réalité, et vous pourrez dire « je l’avais bien dit ».

Compliquez vos relations

Une petite sélection des meilleures techniques pour faire de vos relations un véritable cauchemar :

– Partez sur des postulats imaginaires pour bien vous monter la tête contre votre partenaire. Puis lorsque vous êtes bien remonté, affrontez brusquement l’autre qui n’a rien vu venir, effet garanti !

-« Si tu m’aimais vraiment, tu aimerais l’ail » mélangez les déclarations sur les choses et sur les relations, vous pourrez être créatif dans votre malheur.

– Offrez le choix entre deux possibilités puis dès que la personne a choisi une possibilité, reprochez-lui de ne pas avoir choisi l’autre.

 

Peut-être que vous aussi vous traversez des difficultés à être heureux malgré vos efforts, et si vous vous demandiez avec humour quelle est votre technique préférée pour faire votre malheur ? Et surtout ne perdez pas de vue, comme le conclut dans son livre Paul Watzlawick, que si la situation est désespérée, la solution est désespérément simple !

 

Source : https://heureux-en-action.com

Faites vous-même votre malheur, Paul Watzlawick, éditions du Seuil, 1984, 116p