Robert Lustig, endocrinologue d’origine Américaine, nous révèle les différentes entre plaisirs et bonheur.

En effet, nous avons tendance à croire que nos petits plaisirs du quotidien font notre plus grand bonheur.

Or, à travers une étude scientifique, Robert Lustig tente de prouver que cette théorie est fausse.

Plaisirs et bonheur

Réseaux sociaux, consommation de masse, achats compulsifs, sucres, jeux vidéos, drogues… et si toutes ces sources de plaisir n’avaient en réalité aucun impact sur notre état de bien-être ?

Plaisir et bonheur sont, pour l’endocrinologue, deux concepts à différencier.

En effet, ne dépendant pas du même neurotransmetteur, Robert Lustif tente de nous faire prendre conscience que ces deux termes ne sont en aucun cas liés.

  • le plaisir éphémère

Il existe dans une corps une hormone appelée “dopamine”, qui stimule, excite et crée un plaisir de courte durée. Cette hormone alimente le circuit de récompense, qui peut en effet générer certaines addictions.

Et ces dépendances s’expliquent par l’excès de dopamine qu’elles génèrent. Ainsi, certains neurones meurent, et laisse une sensation de vide ressentie par les addicts.

De plus, il existe une autre hormone procurant une sorte de plaisir différente : l’hormone sérotonine. Elle perdure dans le temps plus que la dopamine puisqu’elle inhibe les neurones, au lieu de les stimuler.

Cependant, l’auteur de la recherche a remarqué que ces deux hormones agissent en sens contraire. En effet, lorsque le taux de dopamine est élevé, le taux de sérotonine, lui, baisse considérablement.

“Plus vous recherchez le bonheur, plus vous serez malheureux” conclut alors l’auteur.

Les plaisirs sont donc instinctifs, matériels, solitaires. Le bonheur, au contraire, est de longue durée ; est spirituel et lié aux interactions sociales.

Robert Lustig met en garde contre toutes ces sources de plaisir qui, au final, ne nous rendent pas si heureux que cela, et peut même provoquer certaines addictions…

La quête des plaisirs entrave bel et bien la quête du bonheur.

Source: www.francetvinfo.fr