Happy : le film du bonheur

Happy est un film du réalisateur Roko Beclic, qui a cherché à répondre à la question « C’est quoi le secret du bonheur ? » Disponible sur Netflix et en DVD exclusivement.

Nous sommes tous à la recherche du bonheur mais nous ne cherchons pas à l’atteindre de la même manière. Pour certains, le bonheur, c’est la notoriété ou encore le succès… un peu le rêve à l’américaine : la grosse maison, la voiture, le chien, les vêtements derniers cris. Pour d’autres, le bonheur c’est d’avoir des vraies relations avec ses proches, être dans l’amour inconditionnel.

Le bonheur : une recette universelle ?

Y aurait-il une recette universelle pour accéder au bonheur ou cela dépend-t-il de chaque personne ? Et bien le film démontrerait qu’il y a bien une recette universelle pour accéder au bonheur. A travers d’exemples concrets, le film ferait ressortir des clés essentielles pour accéder au « vrai » bonheur.

Des relations riches : une clé essentielle pour l’accès au bonheur !

« Le film commence en nous plongeant dans le quotidien d’un travailleur indien qui, pour gagner de l’argent pour vivre, conduit un rickshaw (un genre de taxi-humain). Il raconte qu’il se fait souvent insulter par ses passagers, mais qu’il garde son sang-froid s’il veut pouvoir continuer à travailler. Il nous fait ensuite visiter sa maison construite à l’aide de toiles de plastique : « Pendant la mousson, on a quelques problèmes avec la pluie qui pénètre à l’intérieur. À part ça, on vit bien ». »

Pour les Occidentaux, ce schéma de vie peut nous sembler pauvre et malheureux. Pourtant il paraîtrait – d’après une étude mondiale sur le bonheur – que ce travailleur est aussi heureux qu’un américain moyen. Car même s’il a peu d’argent (il vit sous le seuil de pauvreté), il est heureux lorsqu’il est en contact de ses amis et de sa famille. Et oui les interactions sociales sont essentielles pour accéder au bonheur ! « La montée de l’individualisme dans notre société aurait-elle un lien direct avec l’augmentation des taux de dépression ? Le documentaire laisse en effet supposer cela. »

L’argent ne rendrait pas plus heureux !

Le documentaire montre également que, passé un certain seuil, posséder plus d’argent ne rendrait pas plus heureux. Lorsque nos besoins primaires sont comblés, notre salaire n’a aucune influence sur le niveau de bonheur.

Focus sur le Japon : le pays le plus malheureux ?

Le Japon serait considéré comme un des pays les plus malheureux. En effet, dans les dernières années, un phénomène est apparu : le Karōshi, ce qu’on peut traduire par « la mort par surtravail ». De plus en plus de gens meurent, car ils travaillent trop ! On estime qu’un travailleur japonais sur cinq serait à risque de mourir de surmenage.

Alors surtout prenez soin de vous et attention au burn-out qui pourrait vous guetter si vous donnez trop de votre personne. N’oubliez jamais que vous êtes la personne la plus importante de votre vie !

Découvrez un extrait de « Happy » pour votre plus grand BONHEUR !

Source : http://www.lafabriquecrepue.com