Biographie 

Né en 1970, Tal Ben Shahar est docteur en psychologie et philosophie diplômé d’Harvard.

Généralement appelé “professeur du bonheur”, il est enseignant et écrivain americano-israélien spécialisé dans le domaine de la psychologie positive et du leadership.

Parmi ses ouvrages les plus connus, on retrouve “l’apprentissage du bonheur” et “apprendre à être heureux”.

Pour lui, le bonheur s’entretient et s’apprend. Dans ses quelques ouvrages, il nous livre les clés et outils pour apprendre à être heureux.

En lien avec la psychologie positive, le docteur en psychologie affirme qu’il s’agit de mieux profiter du temps présent et d’adopter des rituels bien-être qui changent la vie.  

 

Psychologie positive

C’est en 1998, au Etats-Unis, qu’a été officiellement initiée la psychologie positive par Martin Seligman, président de l’Association américaine de psychologie.

“On n’est pas heureux, on le devient”

La psychologie positive, c’est trouver des sources de bonheur chez soi, chez l’autre.

Et pour ce faire, Tal Ben Shahar nous confirme que l’état de béatitude vient en pensant positif.

C’est apprendre à profiter de ce que l’on a, sans chercher à savoir ce qui ne va pas. Profiter de l’instant présent, se réjouir de la vie que l’on mène, des gens qu’on aime et qui nous aiment en retour.

Il s’agit en réalité de promouvoir l’épanouissement et l’accomplissement de soi.

 

Son secret 

L’apprentissage du bonheur est une affaire de tous les jours”

Etre heureux, cela s’apprend !

Il ne s’agit pas là d’une formule magique ou d’un but à atteindre, mais un état à acquérir dans la durée. Un bonheur durable.

Il s’agit de devenir plus heureux, et d’accepter les échecs du quotidien, les obstacles et les épreuves de la vie sont inévitables, il faut donc apprendre à vivre avec et à ce contenter du bonheur que l’on peut cultiver soi-même.

 

Ses conseils

Profiter de la vie et de ce que l’on a, optimiser ses capacités, tirer parti de ce que la vie nous envoie, identifier et ritualiser ses sources de plaisir, tisser et entretenir des relations riches.

Des chercheurs en psychologie positive affirment que 40% de notre bien-être dépendent de notre état d’esprit.

Ainsi, Tal Ben Shahar nous incite à devenir acteur de notre bonheur en évitant la passivité et en devenant notre propre changement. En effet, pour lui, il est primordial de choisir sa vie, et d’agir pour son bien.

Enfin, renoncer à la perfection. En effet, nous avons tendance à fixer nos objectifs trop haut et ainsi, être déçu(e) si celui-ci n’est pas atteint. Nous devenons alors sous pression, dans le doute, paralysé par cette peur de l’échec ou même, condamné à la frustration permanente.

Ici, Tal Ben Shahar ne dit pas qu’il s’agit de se rabaisser ou d’associer cette vision des choses à la médiocrité, mais bien de devenir plus réaliste.

Il s’agit de passer du “toujours mieux” à “de mon mieux” ; en d’autres termes, passer du stress à la bienveillance. Pour cela, nous devons accepter nos émotions, accepter aussi bien l’échec que la réussite.

 

Source: www.psychologies.com