Etant tous en quête du bonheur durable et stable, comment être véritablement heureux ? Quels sont les astuces qui fonctionnent vraiment ?

Alex Korb, chercheur en neurosciences à l’Université de Californie à Los Angeles a étudié les mécanismes physiologiques et biochimiques qui conduisent au bonheur…

Ses conclusions, parfois surprenantes, nous en apprennent davantage sur les stimulations directes du bonheur dans le cerveau.

Ainsi, dans cet article, on vous livre 4 conseils pour (enfin) être heureux !

 

 

1 – Ecouter la musique des moments les plus heureux de votre vie

 

On a tendance à l’oublier, mais la musique a un impact considérable sur notre cerveau et notre bien-être.

Elle a le pouvoir de nous transporter dans le temps et de nous rappeler des évènements précis de nos vies. En effet, elle sollicite la mémoire contextuelle située au coeur de l’hippocampe de notre cerveau.

Ainsi, en vous remémorant de bons souvenirs grâce à une ou plusieurs chansons, cela vous procurera une sensation de bien-être immédiat.

Et ça, c’est à consommer sans modération !

 

  

2 – Rire

 

Sourire, rire, deux choses naturelles qui sont associées au bien-être et au bonheur.

Entourez-vous de personnes qui vous font du bien, car elles vous apportent de la joie et forcément, l’envie de rire et d’être épanoui.

Un sourire, même forcé, impacte en quelques minutes l’humeur du cerveau car celui-ci associe le sourire au sentiment de bonheur.

 

 

3 – Dire adieu à la procrastination

 

Le cerveau est constamment sous tension pour évaluer nos multiples priorités.

En d’autres termes, il doit porter attention aux objectifs à longs-termes tout en composant avec une multitude d’offres d’activités susceptibles de procurer une satisfaction immédiate.

Comme objectif à long terme, on sous-entend, par exemple, la rédaction d’un rapport pour la fin de semaine.

Comme satisfaction immédiate, on peut citer par exemple, passer du bon temps en buvant son café avec ses amis.

Le stress rend le cortex préfrontal inactif. Ainsi, à trop vouloir acquérir des moments de bien-être immédiats, on ne se soucie plus de nos objectifs à long-termes.

 

  

4 – Bien dormir

 

La dépression génère des troubles du sommeil, à l’inverse, être heureux permet d’atteindre un sommeil profond.

Notre sommeil en dit long sur nous !

Un mauvais sommeil augmente en effet les risques de dépression. Pour améliorer la qualité de son sommeil, Alex Korb nous donne quelques conseils ;

  • tamisez les lumières
  • aménagez-vous une chambre confortable
  • ritualisez votre moment du coucher
  • ressortez le positif de vos journées par écrit chaque soir avant d’aller au lit

 

 

Source: http://sosoir.lesoir.be/