Alors qu’Internet, les réseaux sociaux et les nouvelles technologies n’ont jamais été autant présentes dans notre société, il est temps de se déconnecter du virtuel pour se reconnecter à la vie réelle.

Et pour cela, quoi de mieux qu’un bon bol d’air frais ? Prendre le temps de se ressourcer dans la nature, et si c’était ça le bonheur ?

La nature, la philosophie du bonheur. En effet, pour beaucoup d’entre nous, une balade en pleine nature est souvent synonyme d’apaisement, de bien-être.

Plusieurs études indiquent que le temps passé au contact d’un environnement naturel peut jouer un rôle pertinent pour notre santé mentale et physique.

Le Journal de Montréal rapporte 4 de ces études qui nous invitent à reconsidérer notre rapport à notre environnement.

 

  1. L’immersion dans la nature rend plus créatif

 

Des chercheurs de l’Université du Kansas et de l’Utah ont prouvé que des balades prolongées dans la nature, loin de toutes technologies, stimulent le cerveau et la créativité.

L’étude a été réalisée par 56 volontaires en randonnée dans des régions aux paysages à couper le souffle.

De l’Alaska jusqu’au Colorado, du Maine à Washington, les participants n’ont pas eu droit d’utiliser leur téléphone portable, leur lecteur MP3 ni quelconque objet virtuel afin de ne pas les distraire

Coupés de tout, ils n’avaient pas d’autre choix que de profiter pleinement de leur expérience avec la nature.

A leur retour, un test comparatif avec un échantillon neutre a été effectué. L’étude a démontré une amélioration de près de 50% de leurs aptitudes créatives. La combinaison d’une immersion en nature couplée à une baisse significative (ou un arrêt) de l’utilisation des technologies aurait un impact positif direct et évident.

 

  1. Réduction du stress

 

Il existe de nos jours plusieurs études démontrant que notre rapport à la nature entraîne des effets positifs sur le moral.

Une de ces recherches, réalisée à l’Université de Chiba au Japon, suggère le développement d’une plus grande sérénité, et une diminution du stress chez les personnes en symbiose avec la nature.

Pour ce faire, deux groupes ont été formés sur base d’un échantillon de 280 personnes. Un groupe de personnes a séjourné en ville pendant que l’autre était obligé de vivre en pleine nature.

Après avoir étudié leur état, les groupes ont été inter-changés. Les scientifiques ont alors remarqué que lorsque les candidats étaient en forêt, ils avaient un pouls, une pression artérielle ainsi qu’un taux de cortisol statistiquement plus bas qu’en habitant en ville.

 

  1. Stimulation du système immunitaire

 

Ici, ce sont des chercheurs japonais qui ont mené leur enquête. Le cerveau n’est pas le seul élément du corps humain a être stimulé par le contact avec la nature.

Ils ont réussi à démontrer qu’une simple marche en forêt renforce les muscles mais surtout, augmente la résistance du système immunitaire. En plus de réduire le stress et d’être une source de bien-être, se reconnecter avec la nature permettrait d’améliorer notre santé physique !

Selon une étude réalisée par l’Ecole de médecine de Tokyo, il s’agirait des phytoncides, des molécules sécrétées par les arbres et les plantes, qui auraient des effets bénéfiques sur le corps humain.

Ainsi, le simple fait de respirer l’air frais et naturel aurait un impact positif sur notre corps.

Les médecins japonais vont jusqu’à recommander des bains de forêt à leurs patients. Cela permet de faire baisser le rythme cardiaque, la tension artérielle, de réduire la production d’hormones de stress mais également d’améliorer le système immunitaire.

  

  1. Bonne pour votre forme physique

 

Une simple marche de 60mn en forêt brûle jusqu’à 500 calories. De manière générale, cette activité prévient naturellement les maladies du coeur.

Cet exercice destiné à tous les âges est moins exigeant pour le corps ou les articulations qu’un sport intensif.

Cela vous apporte vitalité, ressources, bien-être et meilleure santé !

Si cet aspect est principalement lié à l’activité plus qu’à la nature, il permet de cumuler les différents avantages précédents sans donner le sentiment d’un effort particulier.

Ces études semblent démontrer qu’une vie proche de l’environnement a un impact résolument positif sur le moral et le corps 🙂

 

 

Source: mrmondialisation.org